Qu’est-ce que la modération (ou webmoderation) ?

December 28, 2012
ohetru

La webmoderation désigne la modération de contenus publiés sur internet. Au contraire des articles éditoriaux, ces contenus sont générés par les utilisateurs. En anglais, on appelle ces contenus “UGC” ou “User generated content”. Ce peut être du texte, de l’image, du son ou une combinaison de ces trois supports. Ces éléments étant destinés à la consultation par les autres utilisateurs du service sur lequel ils ont été postés, il appartient au propriétaire du dit service de les examiner. Lorsque ce travail est effectué avant la publication des contenus, on parle de modération a priori. Dans le cas contraire, il s’agit de modération a posteriori.

Il convient de distinguer la modération de la censure. Si la modération inclut bien la possibilité de supprimer un contenu jugé indésirable, cette option n’est pas la seule. C’est d’ailleurs exceptionnellement et en dernier recours que ce choix peut être fait. En effet, à quoi servirait à une entreprise de créer un espace de dialogue pour supprimer les messages qui ne lui plairaient pas? Dans les pays où l’accès à internet est libre, à l’heure des média sociaux omniprésents, il serait illusoire de croire que l’on peut censurer une information déplaisante en la retirant de son propre site. Elle serait reprise immédiatement sur d’autres supports. En général, les rares messages supprimés sont ceux dont le contenu est illégal. La liste des interdits comprend notamment l’apologie de crimes contre l’humanité, du racisme, de la discrimination sous toutes ses formes, du nazisme, de la pédophilie, du terrorisme. Les contributions parasites telles que spam ou publicité sont également supprimées. Dans d’autres cas de suppression liés à la forme telles que des messages incompréhensibles ou vides, elle s’accompagne en général d’un message d’explication à destination de celui qui l’a posté, l’invitant à reformuler. La bonne modération, respectant les opinions exprimées tout en nettoyant ce qui est hors sujet  favorise l’échange entre utilisateurs et avec l’éditeur du site. C’est en cela que la modération est nécessaire aux espaces de liberté.

Une entreprise qui met en place un espace d’échange 2.0 décide par là même de s’attaquer aux problèmes que peuvent rencontrer ses produits ou services. Loin de vouloir cacher les problèmes, elle décide de les traquer pour les évaluer, y trouver des solutions et fournir des réponses aux utilisateurs. C’est pour cela que le modérateur peut être amené à aller plus loin dans son travail. Par exemple, il peut être chargé de répondre à une interrogation ou à une réclamation, ou bien de remonter celle-ci au service approprié de l’entreprise propriétaire du site, qui répondra à l’utilisateur.

FacebookTwitterGoogle+LinkedInShare

Aucun commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>