Faut-il censurer les invectives sur votre blog ?

April 24, 2013
ohetru

Faut-il accorder une liberté totale de ton sur un blog, y tolérer les invectives? C’est une question que la modération ne peut éviter. Au delà des positions de principe, une étude apporte une indication nouvelle.

On peut distinguer deux courants de pensée, deux positions de principe radicalement opposées. Les partisans de la liberté, de l’esprit libertaire du web, vont revendiquer le droit à écrire ce que l’on pense, même crûment et considéreront l’intervention de la modération comme une censure pure et simple. A l’inverse, les tenants du respect d’autrui comme préalable nécessaire au dialogue penchent pour une règle éditoriale plus stricte. A l’instar des débats télévisés houleux où les participants s’emportent devant les téléspectateurs médusés, les insultes dans les blogs et forums créeraient une ambiance délétère qui ne permet pas véritablement d’écouter les arguments des autres participants.

 Ce qui se débat bien s’énonce poliment?

Une étude de Dominique Brossard de l’université du Wisconsin, menée sur 2338 américains, dans le cadre d’articles scientifiques portant sur la nanotechnologie, prétend que l’introduction de commentaires comportant des invectives a tendance à polariser les opinions des lecteurs,

“Ce que nous avons découvert est que la lecture du même article produit des perceptions différentes en fonction des commentaires, dit Mme Brossard. Ceux qui ont plutôt tendance à être favorables aux nanotechnologies le seront encore plus après la lecture de l’article et des commentaires faits d’invectives : de même, ceux qui étaient a priori réticents le seront encore plus après cette même lecture.” Pour les individus de l’échantillon qui ont lu le même texte assortis de propos policés, cette tendance à la polarisation n’apparaît pas…

Voici ce qu’en dit Le Monde

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/02/14/comment-les-trolls-radicalisent-l-esprit-des-lecteurs-sur-internet_1832973_1650684.html

Si cette règle s’avérait universelle, on pourrait en tirer une conclusion paradoxale. Si la permissivité radicalise, ce ne serait pas en censurant, mais au contraire en tolérant les propos les plus crus que le modérateur d’un blog pourrait influer sur l’opinion de ses lecteurs!

Nous pourrions imaginer qu’un blogueur radical pourrait ainsi accepter les messages les plus virulents puisqu’ils contribueraient à affermir ses détracteurs comme ses soutiens. A l’inverse, celui tient une tribune avec l’intention d’arriver à un consensus, aurait tout intérêt au maintien d’une certaine retenue.

Voilà qui mérite d’être approfondi!

FacebookTwitterGoogle+LinkedInShare

Aucun commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>